sam. Nov 26th, 2022
Pas à sa place : comment le perfectionnisme vous fait du mal en tant que leader – Source : ©Memento Media – unsplash.com

Le perfectionnisme était autrefois présenté comme une force – quelque chose à rechercher. Aujourd’hui, il est la chose même qui peut vous abattre et nuire aux relations d’équipe et au moral général.

Cela peut sembler extrême, mais comment Philippe Coganle chroniqueur Bartleby de L’économistea noté que « le perfectionnisme devient de moins en moins cohérent avec la façon dont les produits sont conçus, les personnes sont traitées et les effectifs sont organisés ».

Après tout, le développement de nouveaux produits est un processus désordonné. et vous ne pouvez pas être créatif si vous êtes obsédé par la perfection.

Pensez au produit minimum viable (MVP). Un MVP est un produit qui a suffisamment de fonctionnalités pour attirer les premiers utilisateurs et de valider l’idée dans les premières étapes du cycle de développement du produit. Dans l’industrie du logiciel, un MVP aide l’équipe produit à recueillir les commentaires des utilisateurs pour améliorer et itérer le produit. Il n’y a pas de perfectionnisme dans ce processus. Cela retarderait les choses ou, pire, freinerait l’élan créatif.

Extra : Parfaitement imparfait – Comment échapper au piège du perfectionnisme

Mais il ne s’agit pas seulement de l’impact sur les produits. Les perfectionnistes ont tendance à croire qu’il est il n’y a qu’une seule bonne façon de faire les choses: Ta façon. S’il existe une bonne façon de faire quelque chose – écrire un e-mail, organiser un projet, élaborer une stratégie – alors toutes les autres sont mauvaises. Et c’est le point auquel Les dirigeants font face à de gros problèmes. Si vous êtes un leader qui fait du tort aux gens, vous n’aurez pas beaucoup d’adeptes.

Il y a des années, j’ai appris cette vérité importante sur le pouvoir :

« Vous pouvez avoir raison ou vous pouvez avoir le pouvoir. Vous ne pouvez pas avoir les deux. »

Cela risque de provoquer les perfectionnistes qui pensent qu’il est important d’avoir raison. Ils argumenteront et défendront leur position, leurs croyances et leurs preuves. Et c’est le nœud du problème. Les perfectionnistes creusent et deviennent des rochers inamovibles. vous serez têtu et indiscipliné. Cependant, le leadership nécessite d’écouter, d’apprendre, de céder et l’art d’être suggestible.

Extra : Future Leadership – Ce qui fait un leader du futur

Surmonter la compulsion d’avoir raison

Nous les perfectionnistes devons arrête d’avoir toujours raison. Et cela signifie que nous devons nous méfier de tout soupçon d’autosatisfaction.

Par exemple, je suis très pharisaïque pour trouver des erreurs dans les e-mails et les communications écrites de mon équipe. Il y a quelques mois, mon partenaire commercial Carol a envoyé un e-mail à toute notre équipe au sujet d’un nouveau processus que nous essayions de mettre en œuvre. Elle m’a copié et quand j’ai lu l’email j’ai trouvé quatre erreurs !

Bien sûr, le perfectionniste en moi a vu rouge. J’ai répondu à Carol avec une remarque sarcastique :

“Bevor du eine E-Mail an unser gesamtes Team schickst, bitte ich dich, sie zu lektorieren. Ich weiß, dass du dich sehr bemühst, die Fehler zu finden, und ich mache dir keine Vorwürfe [ich mir schon]. Aber in dieser E-Mail waren mehrere Tippfehler, und du weißt, dass mich das erschaudern lässt.”

J’ai immédiatement appuyé sur envoyer. Quelques instants plus tard, j’ai reçu un message d’un des membres de notre équipe. attends quoi? Oui, j’ai accidentellement cliqué sur répondre à tous. Mon message narquois à Carol est allé à toute notre équipe.

J’étais gêné et tremblais un peu. J’ai pris le téléphone et appelé Carol pour voir si elle avait lu son e-mail.

« Pas encore, » dit-elle. J’ai reconnu ce que j’avais fait.

Elle a ri.

Puis elle a écrit cet e-mail à notre équipe :

“Dedes Nachricht sollte eigentlich nur an mich gehen. Ich möchte nicht, dass du dir etwas ausdenkst. Dede rief mich sofort an, um mir mitzuteilen, was passiert war. Und ich war nicht süchtig danach. Ich habe nicht einmal gezuckt. Und das ist gut zu wissen über mich. Ich mache auch dann noch Fehler, wenn ich mir meine E-Mails laut vorlese und mich anstrenge, die Fehler zu finden. Es ist nicht praktisch, alle meine E-Mails zu bearbeiten. Ich lasse aber meine wichtigen E-Mails an Kunden doppelt überprüfen. Ich bitte dich, das bei mir zu berücksichtigen, und wenn es für diejenigen unter euch, die ein Auge fürs Detail haben, zum Problem wird, sagt mir einfach Bescheid. Dede und ich haben eine bemerkenswerte Partnerschaft und wir fordern uns gegenseitig auf, so wie es sich gehört. Das hilft uns, weiterhin das Beste aus uns herauszuholen, wenn wir unser geliebtes Unternehmen leiten.”

La réponse de Carol a été si généreuse. Et j’ai appris quelque chose d’important (encore): Arrêtez le perfectionnisme. Voyez plus grand en tant que leader. Faire place à l’humanité et aux relations, au lieu de toujours tout faire parfaitement. Abandonnez certaines choses que vous êtes sûr de ne pas devoir faire. Le monde ne finira pas.

Mon défi pour vous : découvrez ce sur quoi vous avez raison et sur qui vous avez tort. Considérez le coût et voyez si vous pouvez vous relâcher un peu. Mettez la présence et les gens avant le perfectionnisme. Votre leadership ne fera que s’améliorer car vous aurez des gens qui voudront vous suivre.

Extra : Leadership durable – Comment l’appel à une approche décentralisée se fait de plus en plus fort
Dieser Artikel wurde von Dede Henley auf Englisch verfasst und am 25.09.2022 auf www.forbes.com veröffentlicht. Wir haben ihn für euch übersetzt, damit wir uns mit unseren LeserInnen zu relevanten Themen austauschen können.


Voir aussi  Là où l'aide est la plus nécessaire dans le monde