mer. Sep 28th, 2022
Neuromarketing : que se passe-t-il dans la tête du consommateur ? – Source : ©Créateurs de campagne – unsplash.com

Notre cerveau est un trésor de souvenirs, de pensées et d’idées que nous accumulons tout au long de notre vie. C’est à cela que nos décisions sont mesurées, à la fois conscientes et irrationnelles. Le neuromarketing nous aide à décrypter les mécanismes qui conduisent aux décisions et à apprendre à nous y adapter.

Le domaine du marketing numérique traite en profondeur avec les pensées des consommateurs et les analyse. Notre objectif est de nous connecter à leurs pensées et à leurs sentiments. nous voulons comprendre qu’est-ce qui les pousse à le fairepour acheter un produit ou un service spécifique. Quel chemin empruntent-ils ?prendre cette décision ?

De nombreux spécialistes du marketing pensent que lorsque les consommateurs font leurs courses, ils se laissent guider par les émotions. Cependant, les statistiques ne reflètent pas toujours la réalité. Par exemple, Statista a publié une enquête sur les raisons pourquoi les consommateurs font confiance à une entreprise. Les facteurs les plus importants étaient les prix (62%), le commerce éthique et responsable (32%) et les bonnes critiques sur les forums et les blogs (25%).

Ce sont des éléments importants qui ressortent d’une analyse rationnelle. L’impulsion d’entrer dans un magasin ou de visiter une boutique en ligne vient souvent d’ailleurs : la couleur, le slogan ou l’affichage ou l’affichage en ligne de la boutique ont attiré notre attention. Ou nous avons juste aimé la chanson qui jouait dans le magasin à l’époque. Cependant, dans l’enquête, les utilisateurs donnent beaucoup plus souvent leurs raisons rationnelles que leurs motivations irrationnelles.

apprendre ce qui se passe dans la tête des consommateurs et comment se rapprocher d’eux, le neuromarketing offre des conseils très précieux.

Comment le neuromarketing affecte le consommateur

Cible du neuromarketing est d’approfondir la réaction du cerveau du consommateur lorsqu’il est confronté à une publicité pour un produit ou un service spécifique. Les entreprises veulent que leurs utilisateurs utilisent les émotions dans leur processus d’achat créer de la valeur ajoutée. Le marketing numérique et le neuromarketing travaillent ensemble pour développer des stratégies de marketing émotionnelqui facilitent le processus d’achat.

Le neuromarketing comprend des concepts issus des neurosciences, de la psychologie, de la sociologie et de l’anthropologie. Certaines études ont tiré des conclusions très utiles pour concevoir des campagnes attractives.

Un exemple : les couleurs. Chaque couleur est associée à un sentiment ou une humeur spécifique. Lors de la conception d’une marque, nous devons garder à l’esprit le message et la tonalité et choisir une palette de couleurs qui correspond à notre vision. Si nous ne le faisons pas, un conflit surgit que de nombreux consommateurs perçoivent et rejettent inconsciemment.

Les techniques de neuromarketing affectent les cinq sens de l’acheteur. La narration est une arme très puissante. Il a été démontré que les publicités qui se connectent avec le public augmentent l’engagement des consommateurs. En particulier, les publicités qui créent un contexte et une histoire et lient le produit à un récit émotionnel sont douées pour cela.

L’étude du regard a fourni des informations très précieuses pour le neuromarketing. Le cas de Roger Dooley est exemplaire : il a examiné le comportement de visionnage des téléspectateurs d’une publicité pour des produits pour bébés et a analysé où ils regardaient.

Les résultats sont clairs : dans la publicité 1, un bébé a regardé le produit. Dans la publicité 2, le bébé était face à la caméra (face au public). Lorsque le bébé a regardé le produit, les téléspectateurs ont fait de même. Par contre, quand le bébé les regardait, ils ignoraient le produit.

Le neuromarketing nous a appris une leçon : l’accent de votre publicité doit être mis sur le produit que vous essayez de vendre, pas sur les acteurs ou le décor. Ce sont des exemples de la façon dont le neuromarketing relie les émotions et le comportement d’achat. Le neuromarketing crée des expériences utilisateur satisfaisantes qui favorisent la conversion.

Comportement du consommateur et neuromarketing : méthodes de collecte d’informations

Le neuromarketing utilise différentes techniques et méthodes de recherche pour obtenir des résultats. Dans certains cas c’est Des instruments tout droit sortis des neurosciences. Dans d’autres cas sont avec elle On entend par méthodes populaires mais non prouvées scientifiquement.

Outils de neurosciences :

  • IRM fonctionnelle (FMRI) : Cette méthode fournit des informations sur les fonctions physiologiques. Il mesure l’activité cérébrale en détectant les changements d’oxygénation et de circulation sanguine qui se produisent en réponse à l’activité neuronale.
  • Électroencéphalogramme (EEG): L’activité cérébrale fournit des signaux électriques. L’EEG enregistre l’activité électrique du cerveau à l’aide d’électrodes placées sur le cuir chevelu.
  • Magnétoencéphalographie (MEG): Ce troisième instrument mesure magnétiquement les zones du cerveau où il y a de l’activité. Il a une meilleure qualité de signal que l’EEG, mais il est également plus cher.
  • Tomographie par émission de positrons (TEP) : C’est la méthode la moins utilisée car elle est invasive et nécessite un scanner. Leur objectif est de mesurer non seulement le débit sanguin, le volume et l’apport d’oxygène, mais également les changements dans le métabolisme du cerveau.

Autres techniques de neuromarketing

  • suivi de l’oeil: C’est l’exemple de Roger Dooley que nous avons mentionné plus tôt. Il s’agit d’une méthode qui utilise des caméras à grande vitesse pour mesurer des facteurs tels que le mouvement des yeux, la dilatation de la pupille et le clignement des yeux. Le sujet est exposé à un stimulus, tel qu’une vidéo ou une image statique.
  • Réponse Galvanique de la Peau (GSR): Cette deuxième technique mesure la résistance galvanique de la peau, qui évolue en fonction de nos émotions via les glandes sudoripares. Cette méthode fournit également des informations sur la façon dont une émotion est générée sans déterminer si ce sentiment est positif ou négatif.
  • Électromyographie (EMG): Les micro-aiguilles intradermiques mesurent l’activité musculaire, en particulier l’activité faciale. Ceci est associé à des réactions et des états émotionnels en réponse à un stimulus. De plus, l’électromyographie est capable de détecter de petits mouvements rapides, à peine perceptibles à l’œil nu, qui pourraient imiter un sourire.
  • rythme cardiaque: La quatrième méthode, la plus connue, mesure la fréquence cardiaque en tant qu’indicateur des réponses physiologiques, car l’accélération ou la décélération est associée à une vigilance accrue ou à une posture défensive.

Nous espérons que cet article vous a aidé à comprendre l’importance d’utiliser les ressources qui nous entourent pour en savoir plus sur le comportement des consommateurs. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons attirer l’attention des consommateurs et avoir un avantage concurrentiel sur les autres marques.

Dieser Artikel wurde von Patricia Peñalver auf Englisch verfasst und am 27.01.2022 auf www.wearemarketing.com veröffentlicht. Wir haben ihn für euch übersetzt, damit wir uns mit unseren LeserInnen zu relevanten Themen austauschen können.


Voir aussi  Les meilleurs agés achètent souvent des produits financiers