mer. Sep 28th, 2022

Cette semaine a le Défi européen de la cybersécurité 2022 (CECA) a eu lieu à Vienne. L’Autriche était également représentée. Après 2 dures journées de compétition, c’était la 10e place, c’est l’équipe du Danemark qui l’a emporté devant l’Allemagne et la France.

Parallèlement aux Championnats d’Europe, la Messe Wien a également accueilli le Défi autrichien de la cybersécurité 2022 (ACSC) – le championnat national des talents en sécurité informatique. Plus de 500 écoliers et étudiants ont participé à la qualification, qui a débuté en mai. Le respectivement 10 meilleurs élèves et étudiants ont été divisés chacun en 2 équipes pour se battre pour la victoire dans leur classe. Il y avait aussi une classe ouverte pour les professionnels de la sécurité informatique et les participants qui avaient dépassé la limite d’âge pour la classe d’étudiants. 3 équipes de trois se sont affrontées.

Ce qui importe

Les équipes ont été tirées au sort – cela fait également partie du concept de rendre l’ACSC aussi pratique que possible. Après tout, vous avez rarement le choix de vos collègues de travail. Avant la finale, un Team building dans une caserne organisé par l’armée, qui est l’un des partenaires les plus importants de l’ACSC.

« L’esprit d’équipe et le travail d’équipe sont les facteurs clés pour gagner », déclare Nicolas Haider de l’Université de technologie de Vienne. Lui et son équipe ont remporté la classe étudiante cette année. Afin d’accomplir les nombreuses tâches différentes de la finale, toutes basées sur des cas réels de cybersécurité, « l’équipe doit être bien équilibrée. Par exemple, l’un est fort en crypto, un autre en Web et un autre encore en criminalistique des données.

La difficulté des tâches à résoudre varie. Chaque équipe doit bien gérer les 8 heures et planifier ce qui est gérable et s’il faut prendre le risque de s’attaquer à un défi particulièrement difficile au lieu de dire 2 plus faciles. « La partie la plus difficile a été le Windows Challenge. Je ne pense pas que quelqu’un l’ait fait », dit-il Félix Rothmayr. Cette année, lui et son équipe ont terminé deuxièmes dans la classe ouverte – l’année dernière, il a remporté la classe étudiante. « Dans les 10 dernières minutes, nous avons été dépassés par l’autre équipe. Mais la motivation pour participer à nouveau l’année prochaine est forte, car je veux avoir un trophée décent à la maison », plaisante-t-il.

Felix Roithmayr est déterminé à gagner l’année prochaine

Dans tous les cas, les participants n’ont pas à se soucier de l’avenir : Les spécialistes de la sécurité informatique se font rares en Autriche et en forte demande. La scène suivante montre à quel point. Peu avant la cérémonie de remise des prix, certains finalistes attendaient devant la grande salle de Messe Wien, où se tenait en même temps la conférence sur la sécurité des TIC. Un finaliste a été rapidement approché par un visiteur du salon. L’employé d’une grande banque autrichienne lui a immédiatement proposé un emploi dans le service de sécurité informatique – environ 20 secondes après l’avoir vu pour la première fois.

En plus de la pénurie de travailleurs qualifiés, il y a un problème dans le secteur informatique en Autriche manque de femmes. « Malheureusement, il n’y a pas de femmes en finale cette année », a fait remarquer Roland Ledinger, directeur général du Centre fédéral de calcul, lors de la cérémonie de remise des prix. La BRZ est également l’un des partisans de longue date de l’ACSC. La CECA montre que le manque de femmes, ou dans le cas de l’Autriche le manque de femmes, ne doit pas rester ainsi. Ici, plusieurs pays avaient des hackers juniors dans l’équipe.

Les gagnants

Niklas Aichinger, Fabian Gurtner, Martin Juritsch, Darius Pavelescu et Simon Tilzer ont triomphé dans la classe étudiante du Austrian Cyber ​​​​Security Challenge. Les étudiants gagnants sont Thomas Wulz, Nikolaus Haider, Hassan Mohamad, Marcel Stering et Michael Wedl. La classe ouverte a été remportée par Christian Mehlmauer, Manuel Zametter et Patrick Staubmann.

Photo de groupe des finalistes du Austrian Cyber ​​​​Security Challenge

Les gagnants ont reçu des prix non monétaires et des médailles ou des trophées. Avec les précédents lauréats, ils peuvent postuler pour l’équipe nationale participant au European Cyber ​​​​Security Challenge. Les équipes participant au CECA sont composées de 5 élèves et 5 étudiants. La limite d’âge est de 20 ans pour les élèves et de 25 ans pour les étudiants.

Cet article a été créé dans le cadre d’une coopération entre futurezone et Cyber ​​​​Security Autriche.

Voir aussi  La tempête solaire crée des aurores boréales spectaculaires : les meilleures photos