jeu. Déc 1st, 2022

L’ancien Sandales Birkenstock du co-fondateur d’Apple Steve Jobs sont de la maison d’action Les enchères de Julien mis aux enchères. Les revenus sont attendus entren 60 000 $ et 80 000 $. Jobs aurait porté ses Birkenstocks dans les années 70 et 80. Selon Gizmodo, ils ont été sauvés de la poubelle par Marc Shef, qui gérait l’une des propriétés de Jobs à Albany, en Californie, dans les années 1980.

Les sandales ont déjà fait partie de plusieurs expositions, dont le salon du meuble Salone del Mobile 2017 à Milan et le siège de Birkenstock à Rahms, en Allemagne. Les vieilles sandales de Jobs étaient également exposées dans le premier magasin Birkenstock aux États-Unis à SoHo, New York. Ils ont été exposés pour la dernière fois au Musée historique du Wurtemberg à Stuttgart.

« Tu étais son uniforme »

Selon l’ex-partenaire de Jobs Chrisann Brennan les sandales faisaient partie de son « côté simple ». « Tu étais son uniforme. La grande chose à propos d’un uniforme est que vous n’avez pas à vous soucier de quoi porter le matin », a-t-elle déclaré en citant la maison de vente aux enchères dans une interview avec Vogue. Avec les Birkenstocks, il a été convaincu par le design pratique et le confort. « Et chez Birkenstocks, il ne se sentait pas comme un homme d’affaires, il avait donc la liberté de penser de manière créative. »

Selon Brennan, Steve Jobs n’aurait jamais fait ou acheté quoi que ce soit pour se démarquer.

NFT gratuit pour le plus offrant

Le nouveau propriétaire des chaussures qui enchérit le plus recevra également un NFT gratuit des sandales. La vente aux enchères commence vendredi à 16 heures (CET) au prix de 15 000 $.

Voir aussi  Le dernier Boeing 747 sorti du hangar