jeu. Mai 30th, 2024
Elon Musk fait l’objet d’un chantage avec 400 millions d’identifiants d’utilisateur Twitter
Rate this post

Dans le forum des hackers leaked.vc, quelqu’un propose des données personnelles de 400 millions d’utilisateurs de Twitter au. Parmi eux se trouvent ceux de célébrités telles que les co-fondateurs d’Apple Steve Wozniak ou ex-président américain atout de donald. En plus des noms clairs et des noms d’utilisateur, l’enregistrement de données doit également contenir des informations telles que des numéros de téléphone et des adresses e-mail.

Des amendes par millions menacées

L’un des cerveaux présumés avec le pseudonyme « ryûshi » s’adresse au PDG de Twitter, Elon Musk, directement sur le forum : « Vous risquez déjà une amende RGPD depuis plus de 5,4 millions d’infractions« , Ryushi fait allusion à une fuite de données rendue publique sur Twitter en novembre.  » Alors imaginez l’amende pour 400 millions de blessés avant », a poursuivi le maître chanteur. Afin d’éviter l’amende des autorités après une fuite, la meilleure option de Musk et Twitter était « cette Données acheter en exclusivité ».

Le message du forum ne révèle pas exactement le montant que Musk ou Twitter doivent payer. Cependant, Bleeping Computer a contacté les responsables. Selon un rapport du média, ils exigent 200 000 $. En contrepartie, les données seront supprimées, dit-on. Jusqu’à présent, ni Twitter ni Elon Musk n’ont publiquement répondu à la tentative de chantage.

Facebook a déjà dû payer

Twitter pourrait connaître un sort similaire avec la fuite Méta. La société mère de Facebook a récemment dû Amende de 276 millions de dollars payer après que les données d’environ un demi-milliard d’utilisateurs soient apparues dans un forum de hackers.

Voir aussi  C'est le prix des voitures électriques du groupe chinois BYD en Europe

La fuite de données évoquée par le maître chanteur Ryushi, qui s’est fait connaître en novembre, pourrait coûter cher au service de messages courts. À l’époque, les attaquants avaient un violation de la sécurité les informations personnelles sont lues lors du processus d’inscription et finalement proposées à la vente. L’autorité irlandaise de protection des données a lancé une plainte contre Twitter à cet égard la semaine dernière.