mer. Déc 7th, 2022

rappeur KanyeWest est de retour sur Twitter : pour la première fois en près de deux ans, il a tweeté – une photo d’une casquette à visière noire, sur lequel est écrit le nombre « 2024 ». milliardaire de la technologie Elon Muskqui tente de prendre le contrôle de Twitter, fêté le retour aussitôt samedi : « Bienvenue sur Twitter mon ami ! », a-t-il tweeté. Plus récemment, West, qui se fait désormais appeler Ye, a posté sur Twitter peu après l’élection présidentielle américaine.

Bouder à Zuckerberg

Selon les médias, le rappeur était a été banni d’Instagram vendredi. West a également publié une photo du patron d’Instagram et du groupe Facebook Meta, Mark Zuckerberg, l’accusant de l’avoir « expulsé » d’Instagram.

Conversation folle avec « Diddy »

Selon CNN, un méta-porte-parole a déclaré que le contenu du compte de West avait été supprimé et qu’une restriction avait été imposée parce qu’il violer les politiques de l’entreprise ont. Cependant, il n’a pas précisé ce qui était répréhensible dans le contenu ou quel type de restriction était imposé. West aurait partagé un message maintenant supprimé qui comprenait une capture d’écran d’une « conversation textuelle ». Le rappeur Sean « Diddy » Combs qui avait été critiqué comme « anti-juif » par le Comité juif américain.

Critique de tenue au défilé de mode de Paris

En 2020, West s’est lui-même présenté au poste de président américain. Cependant, en raison de délais d’inscription non respectés, il ne s’est pas présenté au scrutin dans la plupart des États. Le rappeur s’exprime aussi politiquement encore et encore. West était l’un des rares artistes populaires associés aux anciens présidents américains a publiquement soutenu Donald Trump. West suscite fréquemment avec nouvelles bizarres a fait sensation sur ses réseaux sociaux.

Voir aussi  Apple TV+ et Apple Music deviennent de plus en plus chers

Plus tôt cette semaine, West a suscité la controverse en apparaissant à son défilé de mode à Paris Chemise blanche Lives Matter (White Lives Matter) portait. L’organisation antiraciste Anti-Defamation League qualifie la condamnation de réaction raciste au mouvement « Black Lives Matter », qui milite contre la violence contre les Noirs.