mer. Déc 7th, 2022

Un sous-marin de la marine russe armé d’ogives nucléaires a refait surface. la K-329 Belgorod était sur 22 et 27 septembre dans le mer barent près de la presqu’île Kola repéré comment nouvelles navales rapporté mercredi.

En début de semaine, la « disparition » du Belgorod a défrayé la chronique internationale. Comme le journal italien La République signalé, si le OTAN qui ont alerté les membres parce que le sous-marin a quitté leur port dans le nord de la Russie pour éventuellement inspecter le système d’arme Poséidon à tester dans la mer arctique.

« arme apocalyptique »

La « arme apocalyptique« Poséidon serait capable de déclencher des tsunamis radioactifs de plusieurs centaines de mètres de haut qui anéantiraient les zones côtières. Selon les médias, le système consiste en un avec un Sous-marin équipé d’une bombe atomiquequi sont tirés en direction d’une ville côtière. À environ 1 000 mètres sous la mer, la bombe explose alors inaperçue pour déclencher le tsunami dévastateur. Toutefois, le système ne devrait être opérationnel que l’année 2027 être.

Le Belgorod était en juillet 2022 mis en service et est l’un des sous-marins les plus modernes de la marine russe. Avec une longueur d’environ 180 mètres, c’est aussi le plus grand sous-marin depuis le soviétique Classe Typhon.

Voir aussi  Le dernier Boeing 747 sorti du hangar