lun. Nov 28th, 2022

Après le rachat de Twitter par le milliardaire high-tech Elon Musk, une campagne de trolls a lié les politiques du service en ligne à un déluge de messages désobligeants mis à l’épreuve. Au cours des dernières 48 heures, la plateforme Internet a « un petit nombre de comptes vu » qui contenait des tweets « utilisant des calomnies et d’autres propos désobligeants », a déclaré dimanche le directeur de la sécurité et de l’intégrité du service, Yoel Roth.

campagne de trolls

« Presque tous » ces comptes étaient faux, a ajouté l’exécutif de Twitter. Donc, un certain mot raciste est dans 50 000 tweets été inclus, mais n’ont été envoyés qu’à partir de 300 comptes.

Twitter a pris des mesures pour « participer à cette campagne de trolls pour bloquer les utilisateurs concernés« , a expliqué Roth. L’entreprise continuera également à travailler pour rendre le service sûr et accueillant pour tous. Les trolls sont des internautes qui perturber délibérément les discussions en ligne et empoisonner leur atmosphère.

Liberté d’expression contre non-sens

Les observateurs avertissent que les extrémistes et les théoriciens du complot seront sous Musk à l’avenir se défouler tranquillement sur Twitter pourrait. En réponse à ces inquiétudes, Musk a annoncé vendredi sur le service que la société serait « un Conseils de modération de contenu avec des points de vue très divers ».

L’entrepreneur querelleur a cependant, comme défenseur radical du droit à la liberté d’expression positionné et Twitter a été accusé dans le passé de restreindre cette liberté.

Voir aussi  Android : Google supprime le bouton pour les mises à jour du système Google Play

Les règles restent en place pour le moment

Le chef du département Twitter, Roth, a maintenant souligné que le La politique du service de messages courts n’a pas changé avais. Les comportements haineux n’y ont pas leur place. « Et nous prenons des mesures pour freiner les efforts organisés pour faire croire aux gens que c’est différent », a écrit Roth sur Twitter.