lun. Nov 28th, 2022

Selon les médias, les premiers systèmes de réception du service Internet par satellite se trouvent en Iran Lien stellaire fait surface. Les appareils illégaux en Iran se raréfient sur le marché noir 2 000 euros négociés, a rapporté lundi le portail en ligne « Tejaratnews ». Les destinataires coûtent un multiple du prix d’origine et passeraient par le pays voisin Irak introduits en contrebande dans la République islamique.

Après le déclenchement des récentes manifestations à l’échelle nationale, les autorités ont également sévèrement restreint Internet dans le pays. Le déclencheur a été la mort du jeune homme de 22 ans Mahsa Amini. La police morale l’avait arrêtée parce qu’elle n’aurait pas respecté les règles impératives du port du foulard. La femme est décédée le 16 septembre en garde à vue. Depuis sa mort, des milliers de personnes ont manifesté à travers le pays contre le cours répressif du gouvernement et le système de gouvernement islamique.

Musk veut proposer Starlink en Iran

milliardaire de la technologie Elon Musk a annoncé il y a quelques semaines qu’elle demanderait un permis spécial aux États-Unis afin de pouvoir proposer le réseau satellite Starlink en Iran malgré les sanctions américaines. Le système établit des connexions Internet rapides directement via ses propres satellites.

Il est fabriqué par la société spatiale de Musk EspaceX construire. La communication via Starlink joue aussi pour ça Ukraine a joué un rôle important dans la défense du pays contre l’invasion russe.

Voir aussi  Les trolls jurons mettent Twitter à l'épreuve