mar. Avr 23rd, 2024
Un retraité de Salzbourg a transféré plusieurs milliers d’euros à des escrocs
Rate this post

Une femme de Flachgau s’est fait avoir à plusieurs reprises par des escrocs. Le joueur de 74 ans transféré jeudi 3 000 euros sur un compte étranger après que son fils aurait perdu son téléphone portable et d’un numéro inconnu par WhatsApp demandé de l’argent.

Elle a également transféré plus d’une deuxième fois 3 000 euros à la demande renouvelée de son « fils », a rapporté samedi la police. Lorsque la retraitée a parlé à son vrai fils dans la soirée, elle s’est rendu compte de la fraude et l’a signalée à la police. On lui a dit de contacter sa banque le lendemain et de ne révéler aucune information par téléphone.

Une femme a perdu 10 000 euros

Une employée de banque présumée a appelé vendredi matin et a dit à la femme de 74 ans qu’elle avait été victime d’une fraude et qu’elle devait fermer les deux comptes. La femme de Flachgau a de nouveau cru l’appelant et a transféré son argent restant sur un compte soi-disant créé pour elle à l’étranger.

Mais la scène est restée vide.


Vie numérique

Un cyber-fraudeur a loué une salle et une sécurité pour un faux concert

Dans l’ensemble, elle a perdu de peu 10 000 euros. Selon la police, il est évident que les deux actes sont liés, mais l’enquête est toujours en cours.

Pas de partage de données par téléphone

Un couple de Salzbourg a vécu une expérience similaire. Un employé de banque présumé a appelé l’homme de 71 ans vendredi matin et lui a expliqué que ses comptes risquaient de faire l’objet d’une fuite de sécurité en raison d’une adresse IP incorrecte.

Voir aussi  Une Porsche 718 Boxster électrique repérée sur une borne de recharge

Pour un changement, vous avez besoin des données d’accès. L’homme s’est connecté au site Web de sa banque en suivant les instructions et a double-cliqué sur une boîte de confirmation, comme demandé. L’inconnu a alors mis fin à la conversation.

L’homme de 71 ans est devenu sceptique et s’est renseigné au point de service de sa banque. Il a appris que 1 500 euros de son et 820 euros avait été débité du compte de sa femme. Ici aussi, c’était encore à l’étude. La police met en garde contre la divulgation de données sensibles par téléphone. Ni la police ni les banques ne l’exigeraient.