ven. Sep 30th, 2022



Vous avez presque tous souri pour avoir joué.

Les jeux vidéo sont un passe-temps merveilleux avec lequel nous nous amusons, nous nous débarrassons de la frustration ou nous cultivons des amitiés – nous n’avons pas besoin de vous l’expliquer. Mais la plupart d’entre nous ont eu une ou deux expériences négatives avec, notamment parce que d’autres personnes nous ont souri pour notre passe-temps ou l’ont qualifié de perte de temps.

Dans notre enquête, nous voulions savoir quelles expériences la communauté GamePro avait eues ici. Et il s’avère que la plupart d’entre vous ont une histoire ou deux à partager.

Beaucoup d’entre vous ont eu honte de jouer

En tout 2 623 (au 28 août) d’entre vous ont voté dans notre sondage et ont clairement indiqué si vous avez déjà été souri pour votre passe-temps :

  • Oui (85%, 2 233 voix)
  • Non (15%, 390 votes)

85% est bien sûr un chiffre sacrément élevé. Cela montre que les jeux vidéo ne sont toujours pas totalement acceptés, même si la situation s’est améliorée ces dernières années, comme vous le notez également dans les commentaires. Beaucoup d’entre vous se souviennent encore trop bien de termes comme « jeux tueurs », mais certains d’entre vous ont également dû défendre leur passe-temps auprès de leurs proches.

Plus d’enquêtes sur GamePro.de:

  • Achetez-vous le DualSense Edge pour la PS5?
  • Achetez-vous vos jeux numériquement, physiquement ou les deux ?
  • Enfin la gamescom encore et encore la moitié d’entre vous n’ira pas à Cologne

Ce sont les histoires de la communauté GamePro

  • Néphi : « En tant que personne handicapée, les soi-disant pédagogues sociaux de diverses institutions m’ont souvent demandé si j’avais un problème d’addiction au jeu lorsque le sujet a été abordé. Cela semble être un préjugé courant, surtout si vous jouez encore quand vous ‘ai plus de 25 ans. « 
  • prosommateurs : « Je suis heureux que l’époque du milieu des années 90 soit révolue, lorsque le jeu n’était pas aussi socialement reconnu qu’il l’est aujourd’hui. Parfois, il était considéré comme des « trucs pour enfants », puis les « jeux tueurs » diaboliques 😉 Entre-temps, la communauté des joueurs a tellement grandi et il y a des gamers dans toutes les tranches d’âge qu’il n’y a plus aucune critique dans mon entourage »
  • Gerdti : « Oui, on s’est moqué de moi, moins pour le jeu que pour ce à quoi je joue, qui est entre autres le simulateur de ferme. Quand je raconte ça, j’aime faire rire, pas seulement des sourires. Sinon, j’aime jouer sur le niveau de difficulté le plus facile, dont on s’est moqué avant. »
  • Anubis1744 : « J’en entends beaucoup parler, mais j’ai 39 ans et on ne m’a jamais souri pour mes hobbies. Mon père n’aimait pas le jeu, mais il m’a acheté une Nintendo NES et plus tard une PS2. »
  • Phoenix-2K : « Deux de mes meilleurs amis et ma femme n’avaient absolument rien à voir avec les jeux, ils ont aussi souri à ce passe-temps. Ma femme et moi jouons à des jeux ensemble aujourd’hui…! It Takes Two, Divinity – Original Sin 2, Zelda. .. « 
  • berny1962: « On m’a souvent souri là-bas. Beaucoup de tous les proches aussi. Comme j’aurai bientôt 60 ans, j’étais exotique pour la plupart des gens. Mais mes propres enfants et aussi mes nièces et neveux avaient toujours quelqu’un à qui parler ses jeunes années. 🙂 »
Voir aussi  Dragon Ball : Broly n'est pas le Saiyan le plus insolite, mais un personnage complètement différent

Comme toujours, merci pour vos nombreuses participations et pour le partage de vos histoires !