ven. Sep 30th, 2022

Même maintenant, avec la Wii U presque oubliée, l’émulateur Cemu est téléchargé environ 250 000 fois par mois.

En 2014, Cemu a commencé comme une pure preuve de concept. Les deux programmeurs Exzap et Petergov voulaient à l’origine juste essayer s’il était possible de porter cette console de jeu sur les systèmes Windows. Mais le second développeur s’est entre-temps tourné vers d’autres projets. C’est l’une des raisons pour lesquelles la nouvelle version apporte quelques changements avec elle.

Nous avons déjà brièvement annoncé Cemu dans les conseils de lecture aujourd’hui, mais le projet mérite certainement un deuxième regard détaillé.

Cemu est maintenant open source

L’émulateur a toujours été gratuit, mais maintenant Cemu est open source. Le dépôt Github est déjà disponible. Ainsi, chacun peut contribuer ou étudier le code source pour en savoir plus sur le contexte technique. Le logiciel a été publié sous une licence publique Mozilla 2.0 afin de pouvoir poursuivre légalement tout vol de code.

Le développeur Exzap est seul depuis longtemps et espère qu’il recevra bientôt le soutien de la communauté pour optimiser davantage le programme. Jusqu’à présent, Cemu était disponible pour les GPU de NVIDIA, AMD et Intel pour Windows. La première version de Linux est disponible sur Github, mais le développement n’y est pas encore si loin. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle vous ne pouvez pas encore télécharger la version Linux sur le site officiel.

Sur Reddit, Exzap a écrit : « (…) au cours des deux dernières années, j’ai également développé un sentiment croissant de « rester coincé ». J’aime toujours travailler sur Cemu. Mais cela monopolise tout mon temps libre, ne laissant aucune place à d’autres projets de programmation ou passe-temps. Chaque fois que je me dis de prendre du temps pour d’autres choses, je me sens coupable parce que mon sens des responsabilités que je m’impose m’amène à toujours faire passer Cemu avant mes propres intérêts. Cette année a été particulièrement difficile car j’ai porté à moi seul Cemu sur Linux tout en essayant de fournir des mises à jour raisonnablement constantes pour les fonctionnalités et les corrections de bogues (pour Windows).

En fin de compte, ouvrir le développement semble être le choix logique. C’était toujours le plan à long terme de toute façon. Étant donné que Cemu est open source, il y a de l’espoir que les nouveaux contributeurs reprendront là où je me suis arrêté. Cela ne veut pas dire que j’abandonne Cemu, je vais juste jouer un rôle plus secondaire et continuer à contribuer au code, mais pas à plein temps. »

reddit

Divers bugs corrigés avec la version 2.0

Jusqu’à présent, l’émulateur est toujours accessible au public malgré le fabricant Nintendo. La société japonaise est bien connue pour intenter rapidement des poursuites judiciaires contre toute utilisation non autorisée de son matériel et de ses logiciels. Nintendo a développé son propre émulateur pour la Gameboy. En revanche, il ne faut pas avoir un intérêt accru pour la Wii U presque oubliée. Jusqu’à présent, Cemu n’a pas été touché par des esquives juridiques. On peut espérer que cela le restera à long terme.

Voir aussi  Morgan Stanley : des disques durs contenant des données clients mis aux enchères en ligne

Avec Cemu Version 2.0, de nombreuses erreurs ont été corrigées, le journal des modifications est disponible ici.Au moins la version Windows est généralement considérée comme bien utilisable. Le port Linux, en revanche, mettra un peu plus de temps à bricoler… Quiconque voudrait participer ou échanger à ce sujet peut visiter le chat sur Discord (malheureusement l’invitation a expiré), le subreddit ou le correspondant discussions sur les forums ResetEra ou NeoGAF.