ven. Mai 24th, 2024
Cooper Davis Act : services de messagerie pour espionner la DEA
Rate this post

La loi Cooper Davis obligera probablement même les sociétés informatiques de toutes sortes à casser le cryptage de leurs sites Web.

Cooper Davis Act : services de messagerie pour espionner la DEA

Si les entreprises informatiques aux États-Unis apprennent que leurs utilisateurs consomment de la drogue, elles doivent le signaler aux autorités en vertu de la future loi Cooper Davis. La semaine dernière, le Comité judiciaire du Sénat américain a amendé le projet de loi. Il n’est pas encore en vigueur. Le Sénat américain n’a pas encore voté à ce sujet.

La loi Cooper Davis n’a pas encore été adoptée

La nouvelle loi oblige les services de messagerie privés, les sociétés de médias sociaux et même les fournisseurs de cloud à signaler leurs propres utilisateurs à la Drug Enforcement Administration (DEA) s’ils apprennent l’existence de ventes illégales de drogues. La loi est conçue pour lutter contre la vente et l’utilisation illicites du puissant analgésique et anesthésique fentanyl. De nombreuses personnes sont récemment décédées aux États-Unis à la suite de ces abus.

La loi rendrait les conversations privées impossibles

surveillance

Les critiques craignent que le nouveau projet de loi ne sape intentionnellement toutes les communications confidentielles au sein des plateformes en ligne. Parce que la loi Cooper Davis stipule que les opérateurs de plate-forme ne peuvent pas se protéger intentionnellement d’un filtrage approfondi de leurs utilisateurs. Vous serez obligé de casser le cryptage vous-même.

L’EFF estime que la formulation encouragera les fournisseurs à porter systématiquement atteinte à la protection des données, craignant sinon d’être passibles de poursuites pour manque de coopération.

Voir aussi  La conférence crypto MoneroKon se tiendra à Prague l'année prochaine

Les modifications réduiront la taille des rapports à livrer. Mais le langage anti-cryptage représente un pas en arrière dans un projet de loi déjà défectueux.L’EFF estime que la loi Cooper Davis mérite d’être rejetée au Sénat telle qu’elle est.

Les entreprises informatiques doivent surveiller leurs propres utilisateurs

La loi Cooper Davis incitera les sociétés Internet à vérifier automatiquement les communications publiques et non publiques de leurs utilisateurs pour détecter les activités illégales. Cela affecte non seulement les discussions futures après l’adoption de la loi, mais également celles du passé.

Des outils d’analyse de contenu sont susceptibles d’être utilisés, qui sont connus pour avoir un taux d’erreur assez élevé. Il reste donc à voir combien de personnes innocentes seront signalées à l’agence anti-drogue DEA à l’avenir. Et, bien sûr, quelles conséquences cela aura.

Cooper Davis Act : services de messagerie pour espionner la DEA

Les critiques craignent que les entreprises anticipent l’obéissance afin d’éviter systématiquement tout problème juridique. Ils doivent s’attendre à des sanctions sévères s’ils ne signalent pas d’éventuelles violations de la loi après en avoir pris connaissance. La protection de la vie privée de ses propres utilisateurs, en revanche, est limitée.

L’EFF appelle maintenant tous les citoyens américains à contacter personnellement leurs représentants au Sénat pour empêcher le Cooper Davis Act dans la phase finale et cruciale peu avant le vote. Reste à savoir si cela réussira.