lun. Avr 22nd, 2024
Entretien avec Gnilk de Noice, le maître des chèvres
Rate this post

Lors de la révision 2021, la démo Last Goat Standing de Noice s’est classée 3e. Nous avons parlé avec Gnilk, l’un des rares membres hors de Suède.

Entretien avec Gnilk de Noice, le maître des chèvres

Entretien avec Gnilk de Noice, le maître des chèvres
de Lars « Ghandy » Sobiraj

A Revision 2021 la démo”Dernière chèvre debout» s’est classé troisième. Avec leur prod précédente deux ans avant, ils se sont retrouvés au rang 7, ce qui n’est pas mal du tout.Dans leurs démos, Noice traite très souvent de chèvres. Bien sûr, nous voulions savoir pourquoi ils s’intéressaient tant à ces étranges animaux domestiques. Nous avons eu la chance d’avoir une conversation rapide avec Gnilk, l’un des codeurs derrière ces deux démos Amiga.

Salut Fredrik ! Pour commencer : Voulez-vous vous présenter avec quelques faits saillants ?

Nom : Fredrik Kling, Âge : 47 ans. Surnom : Gnilk. Job : Oui, de nos jours dans le développement de logiciels embarqués. Vivre en Suisse avec ma femme et mes deux enfants.

Votre travail a-t-il quelque chose à voir avec votre passe-temps? Vos expériences dans la scène de démonstration vous ont-elles aidé dans votre travail ?

Sauf pour travailler avec des plates-formes contraintes, mon travail n’a pas vraiment beaucoup de points de contact avec la scène de démonstration.

L’expérience en tant que telle n’a pas vraiment aidé. Mais le fait que vous travailliez sur des projets distribués dans un délai précis a été précieux plus tard dans la vie.

Noice est un collectif d’amis, pas un groupe de démo typique

bruit
Capture d’écran de JP#19

J’ai vu que Noice est un groupe multiplateforme, comment ça se fait ? Pourquoi ne vous concentrez-vous pas sur un seul ordinateur ? Si vous le faisiez, lequel serait-ce ?

Noice, ces jours-ci, est un collectif de personnes âgées/amis faisant chacun ce qu’ils pensent être amusant, et de temps en temps cela coïncide avec des démos.

Je ne peux pas vraiment parler pour les autres, mais personnellement, ce serait amusant de refaire quelque chose sur le C64, mais vu les compétences impliquées ces jours-ci, je doute sérieusement que cela se reproduise.

Le contenu des chèvres est génial, pas celui des chats !

Honnêtement, j’ai toujours pensé que le contenu des chats était génial, mais vous préférez les chèvres. 14 productions depuis la fin des années 80 traitent des chèvres – plus ou moins. Est-ce que quelqu’un les élève de votre équipage, ou quelle est l’histoire derrière ? 🙂

Voir aussi  Lecture recommandée : La mort d'un activiste Internet et chercheur qui voit la lumière

Hé, les chats sont cool. Oui – les chèvres sont notre truc. L’histoire de la chèvre est assez longue et demande une touche plus délicate dans l’écriture, disons simplement qu’elle implique pas mal d’alcool et un peu de Donald Duck.

L’histoire officielle (concernant principalement les années 1990 et le début des années 2000) est disponible via la machine de retour en arrière : scenes.at/nzi38h

En ce moment, la scène est de plus en plus tournée vers les productions ECS/OCS. Votre dernière démo sur Amiga « Dark Goat rises » est sortie sur AGA, que pensez-vous de ce retour aux sources ?

C’est vraiment drôle de voir des gens ressortir les machines de leur jeunesse. Pour moi au moins, c’était possible parce que les enfants sont maintenant un peu plus autonomes, ce qui m’a donné un peu de temps pour jouer avec de vieilles machines.

La dernière démo sur Amiga était « Dernière chèvre debout» – Révision 2021 (Dark Goat Rises était 2019).

Gnilk était fasciné par les cracktros

Et comment se fait-il que vous ayez commencé à coder ? Êtes-vous également actif sur d’autres plateformes informatiques ?

J’ai été émerveillé par les intros sympas de crack. Je voulais être capable de faire quelque chose comme ça moi-même. J’ai découvert qu’il y a une satisfaction très enfantine à mettre un pixel sur l’écran et à le faire sauter.

Actif – la plupart de ce que je (nous ?) faisons est pour des plates-formes différentes de celles pour lesquelles nous publions. Nos deux démos Amiga sont avant tout des démos pixellisées SW (au sens classique) et elles fonctionnent parfaitement sous Windows, macOS et Linux. Est-ce que cela me rend actif sur eux aussi ?

Personnellement, je me suis lassé de la zone d’accélération HW. Je sentais que j’avais perdu cette satisfaction enfantine de mettre des pixels sur un écran. En gros, quand j’ai retrouvé du temps pour mes loisirs (après le mariage, la naissance d’enfants, etc.), je cherchais quelque chose impliquant le rendu logiciel.

Et sachant très bien que je n’aurais pas l’énergie pour tout apprendre sur les puces personnalisées et les astuces matérielles, j’ai commencé à expérimenter avec des trucs Amiga AGA accélérés.

Voir aussi  Les bloqueurs de publicités obtiennent un sursis : Google repense son calendrier

Quels sont les outils avec lesquels vous travaillez ? Aussi avec des outils modernes comme le vscode-amiga-debug etc. ?

Lorsque nous avons commencé avec Dark Goat Rises (révision 2019), nous ne savions vraiment pas grand-chose du développement Amiga moderne.

J’ai déterré notre ancien rastériseur SW de fin 1990 début 2000. J’ai écrit un backend AGA pour celui-ci et j’ai commencé à bricoler avec diverses parties. Les outils étaient assez basiques, nous avons utilisé VBCC et VASM pour compiler. J’ai envisagé d’utiliser le port GCC de Bebbo et d’autres, mais à l’époque, la prise en charge de macOS manquait un peu et je ne pouvais pas non plus me donner la peine de le réparer.

Nous avons utilisé FS-UAE pour tester la compatibilité et très TARD (comme quelques semaines avant la révision)

Krikkit a réussi à acheter un Amiga 1200 avec une carte 060.

J’ai fait une bonne rédaction ici : scenes.at/x-p38h et ici : scenes.at/7kx38h

Nous avons recruté d’autres vieux cons dans notre quête.

Quel a été votre rôle dans cette démo ? Qu’avez-vous fait? Comment est-ce devenu réalité?

Comment ça s’est passé… Une nuit pluvieuse en Suède, j’ai dit à Krikkit avec quoi j’avais joué et lui ai demandé s’il voulait se joindre à nouveau à l’aventure de faire une démo pour l’Amiga.

Et il l’a fait. Au début, nous n’avions pas vraiment d’espoir de recruter d’autres vieux cons dans notre quête. Nous avons donc réfléchi à la manière dont nous devrions le présenter. Nous avons fini par le modéliser après notre intro Assembly 2002 64k ‘esquisser‘.

Nous pensions que c’était un objectif que nous pouvions atteindre sans trop dépendre des autres. Une fois que nous avions une sorte de squelette prêt, nous avons parlé à Evade et Flood de la musique et des graphismes. Et tous deux étaient impatients d’unir leurs forces.

bruit

Pour Dark Goat Rises (révision 2019), je faisais la plupart de la programmation des systèmes et certains des effets. Krikkit a fait la plupart des choses les plus délicates. J’ai tendance à jouer le rôle de « le faire » – harceler les graphismes, jouer avec la musique, synchroniser, créer des liens, etc.

Pour Last Goat Standing (Revision 2021), j’ai fait plus ou moins tout le codage. Ce qui est vrai si vous regardez ce qui s’est terminé dans la démo. Lorsque Last Goat Standing a commencé, nous avions autre chose en tête et pas mal de code de base a été écrit pour soutenir l’idée. Cependant, pour des raisons, nous avons dû abandonner l’idée.

Voir aussi  Avatar : The Way of Water est apparu très tôt sur le Web

Pour la démo proprement dite, Éluder a fait la musique pendant Java et Prowler a fait des graphismes. Nous avons eu beaucoup de chance que Java rejoigne le projet alors qu’il était assez tard dans le développement. Il a vraiment fait une différence.

J’étais vraiment content du résultat et du déroulement de la démo. Le design est un peu démodé car la plupart de l’inspiration du design a été tirée des nouvelles démos C64.

Quelle a été votre dernière vraie soirée de démonstration à laquelle vous avez voyagé ? Peut-être la révision 2019 ?

Oui en effet. La révision 2019 était la dernière fête.

Prévoyez-vous de visiter la fête de Gerp cette année, qui a été reportée à avril, au cas où elle aurait lieu ?

Personnellement non, mais je ne sais pas pour les autres. J’y suis allé une fois il y a plusieurs années et c’était une super ambiance.

Comment sont vos expériences avec les événements en ligne ? Avez-vous essayé de discuter sur Discord et de regarder les flux en direct ? Peuvent-ils remplacer le véritable événement ?

Les streams étaient vraiment bien produits et toute la production (site web, coordination, compos, etc.) fait appel à un outsider aussi bien organisé.

Pour moi, les événements en ligne ne peuvent pas remplacer la réalité. Mais peut-être que pour une jeune génération, ce sera la norme.

« Mes jours de contribution sont terminés »

J’ai le même problème avec les événements en ligne. d’ailleurs que ferez-vous dans 10 ans ? Serez-vous toujours intéressé par la demoscene ?

Suivez très probablement ce qui se passe. Vérifier les productions, etc… Mais je pense que mes jours de contribution sont terminés. C’est tout simplement trop de travail.

Bonjour!

Merci beaucoup pour votre réponse rapide !

Pour plus d’informations, Fredrik alias Gnilk a fait une trame de fond assez longue pour la démo de Dark Goat Rises, qui est disponible ici : scenes.at/gw438h.

Pour Last Goat Standing, il y a une petite écriture: scenes.at/x-p38h.