mar. Avr 23rd, 2024
Entretien avec kiste.to : « S’ils nous attrapent, c’est fini ! »
Rate this post

Nous parlons à l’administrateur du portail de streaming illégal kiste.to des problèmes de l’industrie cinématographique et de ce dont il a peur en détail.

Entretien avec kiste.to : « S’ils nous attrapent, c’est fini ! »

Le portail manifestement illégal kiste.to n’a rien à voir avec le Kinokiste et ses clones. Pourtant, l’homme du fond est dans le métier depuis très longtemps et connaît la zone grise numérique comme sa poche. En fait, il en avait assez de cette affaire depuis longtemps.

Mais finalement, il s’est résolu à mettre fin à sa pause auto-imposée afin de mener idéalement son portail au sommet des fournisseurs illégaux. Nous l’avons récemment interrogé à ce sujet en détail.

Comment est né kiste.to ? Quelle est votre motivation pour gérer ce site ?

kiste.à : En tant qu’opérateur, cela m’a ennuyé que les fournisseurs de streaming n’aient pas tout à offrir. Par exemple, avec un fournisseur de streaming, il n’y a pas de films Marvel et Disney, uniquement des séries coréennes. D’autres fournisseurs de streaming n’ont pas de vieux films d’il y a 20 ou 30 ans, etc.

La segmentation des fournisseurs de streaming et les pop-ups agaçantes sur les sites de streaming illégaux, ainsi que le manque d’hébergeurs de streaming exclusifs, tout cela m’a finalement donné l’idée de créer mon propre site de streaming.

kiste.to s’adresse explicitement au public germanophone

Lars « Ghandy » Sobiraj : Quel est l’objectif de kiste.to ? Il y a des longs métrages, des séries individuelles et de nombreux animes et même quelques documentaires.

kiste.à : L’accent est mis sur le fait que le site ne répertorie que les films et séries télévisées en allemand. Nous essayons de rendre nos archives aussi complètes que possible. Pour le moment, les travaux sont téléchargés comme sur une chaîne de montage. Il y en a tout simplement trop pour les compter. Cela signifie que nous téléchargeons uniquement des enregistrements avec un son allemand pour les rendre accessibles à notre public.

caisse.à

Il est également prévu de créer une petite ramification spécialement pour les versions asiatiques du site. Ainsi, où des anime avec, par exemple, un son japonais ou des séries télévisées asiatiques avec, par exemple, la langue coréenne mais avec des sous-titres allemands sont fournis. Il s’agit d’œuvres exotiques qui ne viennent pas d’Allemagne, d’Europe ou des États-Unis, etc.

Tarnkappe.info : Cela serait toujours intéressant pour certaines personnes. Comment vous êtes-vous réellement protégé contre l’exposition, ou êtes-vous incapable d’en parler publiquement ?

kiste.à : Nous utilisons nos propres serveurs VPN* et élaborons différentes stratégies pour nous protéger. Entre autres choses, nous nous assurons qu’une session n’est pas utilisée deux fois, par exemple l’adresse IP avec un autre site. On sait que les autorités d’enquête demandent à Apple ou à Facebook, par exemple, qui était le dernier sur leur site Web en utilisant une adresse IP ou une adresse e-mail spécifique.

« S’ils nous attrapent, c’est fini !

Oui, c’était le cas avec KickassTorrents. Vous proposez des œuvres de RTL et de plusieurs sociétés de production d’anime. N’avez-vous pas peur que ces titulaires de droits divulguent votre identité ?

Voir aussi  Minage de Bitcoin : les prix du matériel chutent malgré un hashrate record

kiste.à : S’ils nous attrapent, c’est fini. J’y ai réfléchi très consciemment et j’ai décidé d’emprunter cette voie car il n’y a pas d’autre option dans la situation actuelle.

Cela semble sérieux. Avec quels hébergeurs de streaming travaillez-vous réellement ? Lesquels pouvez-vous recommander aux autres opérateurs de portail ? Qu’en est-il des paiements, y a-t-il quelque chose qui se passe ?

kkiste.to
kiste.to n’a rien à voir avec kkiste.

kiste.à : Nous hébergeons notre contenu sur des serveurs en dehors des États-Unis et de l’UE, comme Alexhost*, qui se vante de nous protéger (les pirates en ligne). Nous payons également de manière anonyme avec des crypto-monnaies et nous nous cachons derrière notre propre VPN, qui est spécialement configuré pour cela.

Pour le moment, vous ne pouvez commenter les œuvres que si vous êtes inscrit sur Disqus. Pourquoi est-ce que vous ne pouvez pas commenter sans vous inscrire ? Sinon, le site sera-t-il inondé de spam ?

kiste.à : De nombreux sites Web internationaux utilisent Disqus comme système de commentaires pour leurs sites Web. En fait, nous avions prévu notre propre système de commentaires ainsi que des listes de surveillance et un système de connexion des utilisateurs. Mais c’est un peu compliqué pour le moment.

Profitez du cinéma sans publicités gênantes ni logiciels malveillants

Eh bien, je dirais qu’en utilisant un service américain qui transmettra toutes les données aux autorités sur demande, vous ne pouvez pas être trop sceptique à ce sujet. Comment la pause de plusieurs semaines s’est-elle produite lorsque le site Web est soudainement devenu indisponible ?

kiste.à : Gérer un site comme celui-ci implique beaucoup de risques et j’étais donc partagé entre des doutes, mais après de nombreux retours positifs d’utilisateurs bêta, j’ai décidé d’aller de l’avant. Surtout si l’on considère que les sites de streaming bien connus sont jonchés de milliers de pop-ups et de scripts malveillants.

kiste.to n’utilise aucun hébergeur de streaming externe

Heureusement, c’est vraiment différent de votre côté. Que faites-vous d’autre différemment de la concurrence ? Existe-t-il un argument de vente unique ?

kiste.à : Nous n’utilisons pas d’hébergeurs indésirables. Même si nous devions utiliser des hébergeurs de streaming externes, ils ne seraient pas en mesure de répondre à nos exigences de qualité car nous avons des exigences de qualité très élevées et convertissons même nos vidéos nous-mêmes. Nous créons des sous-titres pour chaque produit et gardons les informations produit sur les films et séries propres.

Dfekt, Crimsonpirate, pirate, kiste.to
Pirates d’internet. Défaut graphique, merci !

Par exemple, une série ou un film se compose souvent de pistes audio multipistes parmi lesquelles le spectateur peut choisir. Ou il y a des sous-titres multipistes, comme l’anglais ou quelque chose comme ça, pour que le spectateur puisse apprendre l’allemand à l’étranger.

Admin de kiste.to : « Je préfère faire profil bas sur internet. »

Exactement, ou l’inverse. Quels sites Web ou forums visitez-vous régulièrement qui ont quelque chose à voir avec la scène ?

Voir aussi  Un iPhone non ouvert aux enchères - 50 000 $ attendus

kiste.à : Je ne visite pas de sites Web spécifiques, mais j’aime traîner sur les réseaux IRC, qui est un protocole de chat développé à l’époque de l’armée alors qu’Internet en était encore à ses balbutiements.

C’est pourquoi je fais profil bas par peur d’être exposé.

Oui c’est vrai. Les premiers canaux IRC ont été mis en ligne en 1993. Y a-t-il un ou plusieurs modèles bien connus de la zone grise que vous utilisez comme guide ? Vous êtes dans le coin depuis longtemps et vous avez assez bien observé la scène au fil des ans.

Notre modèle est kino.to

cinema.to

kiste.à : Notre modèle était kino.to ou son successeur non officiel kinox.to. Mais cela a l’air « à l’ancienne » de nos jours. Nous voulons essayer de remplacer votre site Web.

Alors vous avez de grands projets. Mais autre chose : quel genre de films ou de séries aimez-vous regarder en privé ? Avez-vous intégré vos préférences dans le travail ?

kiste.à : Je n’ai pas de préférences personnelles.

Combien de personnes vous aident actuellement à télécharger les œuvres ? Combien de téléchargeurs avez-vous réellement besoin pour faire fonctionner un site comme celui-ci ? De nouveaux films et épisodes de séries télévisées sortent chaque jour.

kiste.à : Il n’y a pas de « téléchargeurs » avec Kisten. Donc pas de personnes extérieures pour nous aider. Kiste.to a son propre programme « AI » que j’ai développé à cet effet. L' »IA » s’occupe de tout, de l’acceptation de la sortie des sources de la scène, du téléchargement, de la vérification des données et du déballage automatisé. Cela va jusqu’au téléchargement et à la saisie de l’œuvre sur le site. C’est aussi un argument de vente unique de notre site Web.

Cependant, en ce qui concerne les sous-titres, nous ne pouvons pas les automatiser. Ils sont souvent au format de sous-titres Bluray. Vous devrez donc les convertir manuellement dans un format de sous-titre spécial pour le Web, car l’OCR (reconnaissance de texte) produit également de lourdes erreurs de temps en temps.

Idéalement, le portail devrait être financé par des dons

Pour le moment, il n’y a aucune publicité, comment comptez-vous financer le site à l’avenir ?

kiste.à : Deux itinéraires différents sont actuellement prévus.

1) Les coûts d’infrastructure nécessaires devraient être couverts par des dons.
2) Si cela ne suffit pas, nous devons malheureusement revenir aux publicités pop-up.

Eh bien, alors vous ne pourrez pas éviter le sujet de la publicité, semble-t-il. Les pirates en ligne sont connus pour être très prudents en matière de dons. Comment les dons devraient-ils réellement vous parvenir ? Via Patreon ou plutôt via une crypto-monnaie ?

pateron
Patreon (Logo)

kiste.à : Nous nous appuyons exclusivement sur des crypto-monnaies telles que Bitcoin, Etherneum, Litecoin et Monero. Nous veillons également à ce que les fonds aillent directement aux opérateurs de serveurs pour les coûts d’infrastructure nécessaires. Payer pour cela est un sujet brûlant que nous préférons personnellement ne pas aborder.

Voir aussi  ChromeOS : vulnérabilité critique découverte par Microsoft

Comment protégez-vous le site Web des attaques DDoS, ou n’avez-vous pas encore rencontré de problèmes avec cela ?

kiste.à : Actuellement, il n’y a pas de problèmes et s’il y en a, alors Alexhost* nous offre sa propre protection DDoS. Dans une interview avec vous, ils ont annoncé la qualité de leur offre anti-DDoS.

Nous n’avons pas peur des fermetures Internet CUII

Eh bien, attendons de voir si cela se réalisera sous la forme. Comment jugez-vous les activités du CUII jusqu’à présent ? N’avez-vous pas peur qu’à un moment donné votre projet en ligne soit également recouvert de blocs DNS ?

cuii

kiste.à : Nous sommes sûrs que l’utilisateur moyen est assez intelligent pour configurer ses propres serveurs DNS afin de contourner les blocages DNS. Il existe d’innombrables instructions sur YouTube et les pages wiki.

Un VPN utiliser*, ne serait bien sûr pas gratuit. Mais ce serait toujours une alternative sans aucun doute. Quels fournisseurs de streaming légaux utilisez-vous réellement à la maison ? Selon vous, que doit faire l’industrie du contenu pour convertir à nouveau davantage de pirates en clients payants ?

kiste.à : Tout le monde se casse la tête et veut faire de plus en plus de profit, tout comme les producteurs et les ayants droit. Des ventes toujours plus élevées, tout le monde veut gagner de plus en plus d’argent. Honnêtement, je ne peux pas faire de suggestions ou d’autres opinions à ce sujet.

caisse.à
Capture d’écran de kiste.to (détail).

Si les pirates sont aussi chassés dans les pays de l’Est, c’est fini pour nous !

Combien de temps le site reste-t-il en ligne ? Qu’avez-vous prévu pour vous-même dans 10 ou 20 ans ? Où serez-vous alors, comment gagnerez-vous votre argent ?

kiste.à : Si l’industrie du contenu réussit à prendre le contrôle des hébergeurs Web en Ukraine ou en Moldavie, ce qui semblerait être un véritable raid pour les étrangers, alors ce sera probablement la fin.

Pour cela, je veux dire que si les choses deviennent sérieuses pour nous ou Alexhost, nous suivrons les ordonnances du tribunal de Moldavie. Eh bien, ils ont fait grand bruit l’autre jour sur la qualité de leur offre et sur leur fierté de protéger efficacement les clients piratés de l’industrie du contenu.

Puisque ACE a même récemment réussi à faire pression sur le gouvernement du Vietnam pour qu’il mette fin aux pirates en ligne là-bas, les jours des méchants violateurs du droit d’auteur et de leurs complices dans les pays d’Europe de l’Est seront certainement bientôt comptés. Il ne devrait alors plus jouer un rôle majeur que les pays respectifs rejoignent l’UE ou non. Ou?

Mais bon, attendons de voir. En tout cas, merci beaucoup d’avoir répondu en détail aux nombreuses questions!