lun. Avr 22nd, 2024
Entretien avec Manuel Atug : Les infrastructures critiques comme cible des cyberattaques – n’hésitez pas à soumettre vos questions !
Rate this post

Notre entretien avec Manuel Atug, porte-parole d’AG KRITIS : Les infrastructures critiques allemandes sont-elles vraiment suffisamment protégées ?

Quiconque a entendu quoi que ce soit dans les médias ces derniers temps au sujet de la « menace de panne d’électricité » ou de la « protection des infrastructures critiques » a certainement entendu le nom de Manuel Atug. Que ce soit dans le podcast Terra X avec Harald Lesch ou dans de nombreuses interviews avec les diffuseurs publics. Son avis est actuellement très demandé.

Mais il n’y a pas que l’AG KRITIS et la protection des infrastructures critiques qui sont très importantes pour Manuel Atug. L’éducation sur des sujets tels que la numérisation durable, la conservation des données, la politique de réseau et l’utilisation abusive de l’intelligence artificielle est également extrêmement importante pour lui. Mais qui est l’homme qui se fait appeler HonkHase ?

Manuel Atug : Tout a commencé avec un C64 et une bonne dose de curiosité

Lorsque vous parlez à Manuel Atug, une chose vous frappe immédiatement. L’homme a un indice et sait de quoi il parle. Mais non seulement ses vastes connaissances peuvent être convaincantes. Son sens de l’humour n’est pas non plus en reste. J’ai pu m’en convaincre lors d’un assez long appel téléphonique.

Manuel Atug
Manuel Atug

Tarnkappe.info : Bonjour Manuel ! Merci d’avoir pris le temps pour nous et nos lecteurs. Surtout au cours des dernières semaines et des derniers mois, vous semblez être très occupé. Nous parlerons de pourquoi il en est ainsi plus tard. Tout d’abord, dites-nous comment vous êtes arrivé à l’informatique et à la sécurité informatique. Comment tout a commencé à l’époque ?

Manuel Atug : Bonjour Sunny, bien sûr, pas de problème. 🙂 Alors tout a commencé quand j’avais six ans avec un C64 et le fait que j’ai toujours été incroyablement curieux et que je voulais aller au fond des choses.

Voir aussi  OnlyFans sur Twitter : la monétisation du contenu pour adultes suspendue

Alors manipulez les jeux sauvegardés et voyez simplement quels effets cela a sur le jeu lorsque je change certaines choses. Certes, le C64 est vite devenu « trop ​​petit ». Et c’est comme ça que je suis arrivé à un Amiga à un moment donné.

Tarnkappe.info : J’ai récemment regardé une vidéo intéressante avec Caroline Krohn et vous sur le thème de la numérisation durable. Une chose attire votre attention : vos oreilles de lapin bleues.

A voir dans la vidéo : Numérisation durable – ne faites rien de stupide avec Caro Krohn et Manuel Atug.

Vous avez même le surnom « HonkHase » sur votre carte d’identité. Quelle est l’histoire derrière cela? Comment est né ce pseudonyme un peu particulier ?

Manuel Atug : On me le demande si souvent qu’à un moment donné, j’ai écrit l’histoire.

Vers 1998, je voulais aller à l’IRC, alors j’ai commencé le programme mIRC à mon université et cela m’a incité à entrer un surnom… « Je m’appelle Lapin, je ne sais rien » me suis-je dit et j’ai tapé  » Lièvre ». J’ai rapidement appris à connaître les gens et j’étais déjà connu sous le nom de Nick Hase et je l’ai toujours utilisé.

Notre canal de discussion s’est progressivement dissous et j’ai tourné le dos à IRC. Deux ans se sont écoulés avant que je veuille être à nouveau sur IRC, en attendant, nous sommes vers 2001 et chaque klaxon est sur IRC.

Alors j’entre mon pseudo Hase et hop « Le pseudo est déjà pris, veuillez entrer un autre pseudo », ok, je pense que « Hase_ » fonctionnera… mauvaise idée. De plus, un _lièvre_ n’a pas fonctionné, ou un lièvre23, etc.

Après cela, je me suis vraiment énervé à propos de tous les klaxons qui utilisent des noms aussi stupides et j’ai juste tapé HonkHase, et voilà, j’étais dedans.

J’ai rapidement renoué avec des personnes qui me connaissaient sous ce pseudo depuis, et c’est pour cela que je l’ai gardé, car le « risque » que quelqu’un veuille aussi l’utiliser est faible, et le risque de confusion est également très faible 🙂

Je suis le HonkHase depuis… et s’il n’est pas mort alors…

Manuel Atug

Les infrastructures critiques doivent être mieux protégées – l’organisation de cyber-assistance est fondée

Tarnkappe.info : Vous traitez le sujet de la sécurité informatique à la fois professionnellement et privéement depuis environ 20 ans maintenant. Mais vous êtes également impliqué dans le Chaos Computer Club et essayez de transmettre vos connaissances. Comment et quand le Cyber-Hilfswerkswerk (CHW) ou plutôt l’AG KRITIS a-t-il été fondé ?

Qu'est-ce qu'une infrastructure critique ?
Qu’est-ce qu’une infrastructure critique ?

Manuel Atug : L’idée de fonder une organisation de cyber-aide est née fin 2017. A savoir sur le « tuwat! » (34C3) Congrès du CCC. Nous nous sommes assis là confortablement avec quelques bières et à un moment donné, la suggestion est venue que je pouvais le faire. C’est ainsi qu’en 2018, l’AG KRITIS, ou plutôt l’organisation de cyber-assistance, a été fondée.

Voir aussi  Brave Search : le moteur de recherche se sépare complètement de Bing

« La question n’est pas de savoir si, mais quand une attaque contre une infrastructure critique aura lieu »

Tarnkappe.info : Beaucoup d’entre nous n’ont pris conscience du fait que notre infrastructure critique avait besoin d’une meilleure protection qu’après l’incident du pipeline Nord Stream. Mais aussi les chemins de fer, les universités, les cliniques ou les collectivités sont de plus en plus touchés par un « blackout numérique » causé par une cyberattaque ou un sabotage.

Manuel, quel est pour vous le risque que de telles attaques se multiplient ? Et qui ou quoi pensez-vous qu’il y a derrière ?

Manuel Atug : La question ne doit pas être simais lorsque il y aura la prochaine attaque contre les infrastructures critiques. Mais d’abord, il faut distinguer les dangers. Parce que toutes les pannes ne sont pas nécessairement causées par une cyberattaque.

Tarnkappe.info : Maintenant ça devient vraiment intéressant. Je pense qu’à partir de là, nous devrions impliquer nos lecteurs dans leurs questions. Manuel, je tiens à vous remercier d’avance du temps que vous consacrerez à nous. Je suis très excité de voir comment notre conversation se poursuit. Ou, pour le dire autrement, quelles questions nos lecteurs vous proposent.

Entretien avec Manuel Atug : La date limite pour soumettre vos questions est le 20 décembre 2022

Qu’est-ce qui fonctionne encore de nos jours quand l’électricité tombe en panne en même temps qu’Internet et le réseau mobile ? Notre vie n’est plus concevable sans le soutien de la technologie moderne. Il ne devrait donc pas vraiment être difficile de poser à Manuel Atug des questions passionnantes.

Voir aussi  Opération Triangulation : les appareils iOS ciblés par des logiciels malveillants récemment découverts

Vous pouvez laisser vos suggestions dans notre forum. Le délai est le 20 décembre 2022. Malheureusement, nous ne pouvons plus considérer les questions qui arrivent après la date limite.

Entretien avec Manuel Atug : Les infrastructures critiques comme cible des cyberattaques – n’hésitez pas à soumettre vos questions !