jeu. Juil 11th, 2024
Espions recherchés : Le BND et son problème avec la génération Z
Rate this post

Le service de renseignement extérieur allemand (BND) a de plus en plus de mal à répondre aux exigences de la génération Z.

Espions recherchés : Le BND et son problème avec la génération Z

Le service secret allemand BND a du mal à trouver suffisamment d’employés qualifiés, car la génération actuelle de demandeurs d’emploi n’est pas disposée à renoncer au travail à domicile et à l’utilisation de son téléphone portable à des fins privées. Incidemment, la génération Z fait référence aux personnes nées entre les années 1995 et 2010.

Dans cet article, nous examinons les défis auxquels est confronté le BND et mettons en évidence les solutions possibles.

Le BND et ses exigences – non compatible avec la génération Z

Selon le site officiel du BND, l’organisation emploie actuellement environ 6 500 personnes. Cependant, il y a des problèmes pour recruter de nouveaux employés. Le patron du BND, Bruno Kahl, souligne que le service de renseignement étranger ne peut tout simplement pas offrir certaines conditions de travail pour des raisons de sécurité.

surveillance, services secrets, bnd

En particulier, le télétravail est difficilement réalisable au BND car il est associé à des risques de sécurité considérables. De plus, les employés ne sont pas autorisés à apporter leur téléphone portable privé au travail, ce qui est un obstacle insurmontable pour de nombreux jeunes demandeurs d’emploi de la génération Z.

Les difficultés de recrutement du personnel au BND ont plusieurs causes. D’une part, les baby-boomers, aussi appelés baby-boomers, prennent leur retraite, ce qui entraîne une pénurie de travailleurs qualifiés. D’autre part, les attentes et les besoins des candidats potentiels ont beaucoup évolué au cours de la mutation numérique.

Voir aussi  Apple abandonne les scanners pédopornographiques

Le travail à domicile a gagné en importance dans de nombreux secteurs et est perçu par les employés comme une forme de travail attrayante. Pour de nombreux jeunes, la possibilité de travailler de manière flexible à domicile est un facteur décisif lors du choix d’un emploi. De même, le téléphone portable privé représente pour eux un moyen de communication indispensable, dont ils ne veulent pas se passer.

Besoin d’ajustement dans l’appareil d’espionnage

Afin de pouvoir continuer à faire fonctionner efficacement l’appareil d’espionnage, le BND doit trouver rapidement des solutions adaptées pour répondre aux préoccupations des candidats potentiels.

Une possibilité consiste à se concentrer davantage sur des modèles de travail alternatifs. Par exemple, des arrangements à temps partiel ou des horaires de travail flexibles pourraient être proposés afin de répondre aux exigences de flexibilité.

En outre, le BND devrait introduire des technologies innovantes et des mesures de sécurité permettant de travailler à domicile sans compromettre la sécurité. Cela nécessite des investissements dans l’infrastructure informatique et la formation des employés.

Une autre solution possible consiste à reconsidérer la réglementation interdisant les téléphones portables privés sur le lieu de travail. Des compromis pourraient être trouvés ici, par exemple en introduisant des téléphones portables professionnels ou des canaux de communication spécialement sécurisés.

En répondant aux besoins des jeunes demandeurs d’emploi et en leur offrant des opportunités adaptées, le BND pourrait apparaître plus attractif en tant qu’employeur et augmenter ses chances de réussite à l’embauche. Comme nous l’ont entendu des cercles bien informés, les spécialistes formés manquent fondamentalement du paiement approprié de toutes les autorités, qu’ils reçoivent dans les entreprises privées.

Voir aussi  Des hackers célèbres dont nous nous souviendrons longtemps (Partie 3)