sam. Déc 3rd, 2022

Un tribunal de district américain a statué en faveur de la RIAA que le téléchargement de contenu YouTube via des portails d’extraction de flux est illégal.

Le tribunal de district du Connecticut a rejeté la requête de Yout.com visant à déclarer le service du portail d’extraction de flux non contrefaisant. Le juge a tranché en faveur de la RIAA car Yout n’a pas pu prouver que YouTube n’avait pas de mesures techniques de protection telles que définies par le DMCA. Mais le ripper de YouTube n’est pas encore vaincu et veut porter l’affaire devant la cour d’appel.

Les conditions d’utilisation de YouTube interdisent le téléchargement du contenu

Bien que le téléchargement de contenu audio et vidéo à partir de YouTube soit interdit par ses conditions d’utilisation, il existe de nombreux sites Web et services qui vous permettent de le faire. Cependant, ces portails ne sont pas seulement une épine dans le pied de la filiale de Google, mais aussi de l’industrie musicale. De nombreuses vidéos de chansons populaires sont parfois disponibles sur la plateforme vidéo, ce qui invite au piratage du fait de la possibilité de télécharger ce contenu.

Mais fin 2020, Johnathan Nader, propriétaire de Yout.com, l’un des plus grands portails d’extraction de flux, a décidé de poursuivre la RIAA (Recording Industry Association of America) et a demandé au tribunal du Connecticut de déclarer son service légal. Selon TorrentFreak, l’objectif principal de ce différend est, « si le service Yout.com enfreint une disposition du DMCA interdisant le contournement des mesures de protection technologiques (TPM).« 

Voir aussi  Certificats de vaccination : longues peines de prison pour les contrefacteurs

Est-ce que YouTube « chiffrement roulant« technologie un TPM ?

Nader affirme donc que YouTube n’a mis en place aucune mesure technique de protection que Yout aurait à contourner. Il est possible pour chaque utilisateur de télécharger le contenu de la plateforme vidéo en quelques étapes seulement sans outils supplémentaires.

Mais la RIAA ne partage pas cet avis. Selon leur évaluation, une mesure technique est déjà considérée comme une TPM au sens du DMCA si elle «dans le cadre de leur fonctionnement normal” nécessite tout processus ou traitement pour accéder aux données vidéo ou audio protégées par le droit d’auteur. Et le « chiffrement roulantLa technologie YouTube répond à cette exigence.

Ce n’est pas parce qu’une protection est simple qu’elle est inefficace

Dans le jugement de 46 pages rendu vendredi, le juge Stefan Underhill revient dans les moindres détails sur les mesures techniques de protection prises par la filiale de Google. Yout était donc tenu de prouver que YouTube n’avait pas pris de telles mesures. Le simple « chiffrement roulantDe l’avis du juge, cependant, la technologie de la plate-forme vidéo doit certainement être considérée comme une telle mesure de protection. Les DRM ou le cryptage ne sont donc pas requis par la loi.

Il est en effet possible de télécharger les fichiers audio et vidéo de YouTube en utilisant les outils de développement d’un navigateur Web normal. Mais vous allez encore plus loin en fusionnant les deux fichiers et en automatisant ce processus. Underhill a donc conclu que Yout ne pouvait apporter la preuve qu’il « il n’y a rien à éviter“.

« Même si la mesure technique de YouTube peut être contournée, elle peut toujours être efficace. Il existe un consensus juridique sur le fait que le fait qu’une personne puisse désactiver ou contourner un TPM ne signifie pas que la technologie ne fournit pas un « contrôle efficace », car une telle hypothèse rendrait le DCMA « absurde ».

Juge Stefan Underhill

Le verdict vous emmène devant la cour d’appel

En fin de compte, le tribunal confirme que la preuve est en faveur de la RIAA. La protection de YouTube est relativement facile à contourner. Mais Yout est conçu pour faciliter encore plus ce processus de contournement et ainsi aider l’utilisateur à contourner les mesures techniques de protection.

Voir aussi  Facebook a très probablement votre numéro de téléphone et votre adresse e-mail

L’action en justice de Yout est donc pour l’instant classée sans suite. Mais son avocat Charles Mudd n’a pas été surpris par le verdict. Il a déjà annoncé qu’il porterait l’affaire devant la cour d’appel.