mar. Avr 16th, 2024
Opération Desert Light : Europol démantèle le cartel de la cocaïne
Rate this post

Avec l’opération Desert Light, l’agence de police européenne Europol a réussi à porter un coup à un super cartel de la cocaïne.

Dans le cadre de l’opération Desert Light, Europol a mené des raids coordonnés à la fois sur un centre de commandement et sur l’infrastructure logistique du trafic de drogue en Europe entre le 8 et le 19 novembre. Au total, 49 suspects ont été arrêtés dans plusieurs pays européens et aux Émirats arabes unis.

Parmi eux, il devrait y avoir six « objectifs de haut niveau » être. Les personnes arrêtées avaient dans le cadre d’un « supercartels » contrôle d’environ un tiers du trafic de cocaïne en Europe. En outre, ils ont apparemment opéré un important blanchiment d’argent. Europol en a fait rapport.

Dans l’opération Desert Light, des membres de haut rang d’un cartel de la drogue ont été arrêtés

L’opération Desert Light a été précédée d’un travail d’enquête intensif. Des enquêtes parallèles menées par les forces de l’ordre d’Espagne, de France, de Belgique, des Pays-Bas et des Émirats arabes unis avec le soutien d’Europol ont abouti à 49 arrestations et à la confiscation de plus de 30 tonnes de drogue d’une valeur de plusieurs centaines de millions d’euros. Des enquêteurs de la Drug Enforcement Administration des États-Unis ont fourni une assistance administrative. Une perquisition dans plusieurs villas et appartements de luxe à Dubaï a révélé la confiscation de voitures chères, de faux passeports et de grosses sommes d’argent.

Six des personnes arrêtées seraient des membres de haut rang du cartel. Les enquêteurs l’ont arrêtée aux Émirats arabes unis. Sur les six cibles de haut niveau, deux auraient eu des liens avec les Pays-Bas, deux avec l’Espagne et deux avec la France. « L’un des suspects néerlandais est un très gros poisson », a indiqué l’agence de presse AFP d’une source au sein de l’agence de police européenne. D’autres suspects ont été placés en garde à vue aux Pays-Bas, en Espagne, en Belgique et en France. a souligné Europol: « La quantité de cocaïne importée en Europe par le groupe était massive ».

Le piratage de Sky ECC a également conduit à des résultats pertinents pour l’enquête

Afin de retrouver les suspects, les enquêteurs ont dû déchiffrer le cryptage utilisé par le cartel pour la communication. Selon les informations, dans le cadre de l’opération Desert Light, les messages ont été décryptés par le fournisseur canadien SKY ECC. Les connaissances acquises grâce à l’évaluation de la communication sont déjà très vastes. Environ un millier d’arrestations en ont résulté, dont celle d’un baron de la drogue colombien.

Voir aussi  L'opérateur de myGully.com met les téléchargeurs sous pression massive

Le suspect ayant des liens avec les Pays-Bas serait un homme de 37 ans de nationalité néerlandaise et marocaine, selon les procureurs néerlandais. En 2020 et 2021, il aurait introduit en contrebande des milliers de kilogrammes de cocaïne aux Pays-Bas. De plus, un homme de 40 ans avec un passeport néerlandais et bosnien a été arrêté. Comme l’a annoncé le procureur néerlandais, ils veulent demander aux Émirats arabes unis l’extradition des deux suspects.

Europol a attribué le succès de l’opération Desert Light au bon fonctionnement de la coordination entre les différentes autorités. Des officiers de liaison ont rendu possibles les arrestations aux Emirats. Selon Europol, plus de 250 officiers de liaison de plus de 50 pays sont actuellement déployés à Europol pour améliorer la lutte internationale contre la criminalité. Comme l’a rapporté Europol, « cette répression coordonnée envoie un message puissant aux criminels cherchant refuge contre les poursuites ».

Opération Desert Light : Europol démantèle le cartel de la cocaïne