lun. Nov 28th, 2022

Le tribunal régional de Dresde a statué que les demandes de remboursement des paris sportifs en ligne sont autorisées si le fournisseur n’a pas de licence pour l’Allemagne.

Pour les paris sportifs en ligne, tout comme pour les jeux d’argent en ligne, les fournisseurs correspondants doivent disposer de la licence nécessaire. Selon une décision du tribunal régional (LG) de Dresde (arrêt du 13 septembre 2022, Az. 10 O 2570/20), les paris sportifs en ligne sont également des jeux d’argent. Par conséquent, ceux-ci relèvent de l’interdiction du traité d’État sur les jeux de hasard. Le contrat prévoit également que les États fédérés peuvent autoriser les paris sportifs sur Internet. Cependant, cela ne se produit que si une licence allemande est disponible. Sinon, l’offre est illégale. En conséquence, les joueurs peuvent réclamer leurs pertes. LTO.de en a parlé.

Plus précisément, le jugement concernait une affaire dans laquelle un participant à un jeu avait perdu sa mise dans des paris sportifs en ligne. L’homme, qui vit à Dresde, a régulièrement participé à des paris sportifs sur Internet via un site anglophone entre août 2017 et juin 2020. Il a utilisé environ 8 000 euros et a perdu. Les Dresden ont réclamé cette perte devant le tribunal.

À cet égard, le tribunal régional de Dresde a maintenant précisé que le participant a droit à un remboursement si le fournisseur de paris sportifs ne dispose pas des licences requises en Allemagne. Il y aurait alors également violation de l’interdiction de l’article 4 (4) du traité d’État sur les jeux.

LG Dresden considère les paris sportifs en ligne comme des jeux d’argent illégaux en l’absence d’une licence allemande

Dans la présente affaire judiciaire, l’organisateur de paris sportifs en ligne, Invicta Networks NV basé à Curaçao, n’a pas été en mesure de produire la licence allemande dont il avait besoin. Selon le verdict, elle a ainsi violé le traité d’État sur les jeux de hasard et, par conséquent, son offre était illégale. Au sens du contrat, les paris sportifs en ligne et les jeux d’argent en ligne tombaient sous le coup de l’interdiction des jeux d’argent en l’absence d’une licence allemande. Les contrats conclus sur cette base sont donc nuls. Il en résulte une demande pour enrichissement sans cause (§ 812 al. 1 phrase 1 alternative 1 Code civil) avec pour résultat qu’il existe des demandes de remboursement de l’argent détourné.

Voir aussi  L'uploader Usenet doit payer 10 500 euros à BREIN

L’avocat István Cocron du CLLB Rechtsanwälte représentait le participant au jeu de paris sportifs en ligne de Dresde. Il résume :

« Les paris sportifs font également partie des jeux d’argent et sont donc également interdits. Quiconque propose au public des jeux d’argent ou des paris sportifs sur Internet doit disposer de la licence nécessaire. Sinon, l’offre est illégale et les joueurs peuvent réclamer leurs pertes.

Le verdict n’est pas encore juridiquement contraignant.