sam. Déc 3rd, 2022

La Styrie Fabricant de circuits imprimés AT&S pourrait pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise un milliard d’euros chiffre d’affaires semestriel record. Dans l’ensemble, l’entreprise a poursuivi sa croissance. Pour l’ensemble de l’année 2022/23, un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros attendu.

Le nouveau Directrice financière Petra Preining tel que PDG Andreas Gerstenmayer étaient plus que satisfaits lors de la présentation du bilan semestriel. Hausse des ventes du Groupe au premier semestre de l’exercice 2022/23 53% à 1,07 milliard d’euros sur. Corrigé des effets de change, cela représente tout de même une augmentation de 37 %.

Bon développement en Chine

Le principal moteur de l’augmentation a été le développement en Chine Localisation à Chongqing, où les substrats ABF sont fabriqués. « En termes de technologie, nous sommes parmi les 3 premiers fournisseurs de substrats », révèle Gerstenmayer. Les sanctions américaines contre l’industrie chinoise des puces ne posent pas de problèmes majeurs au groupe. De plus, les investissements sont diversifiés, par exemple dans les Malaisiens Localisation Kulim ou au nouveau centre de substrat à Leoben.

Ce BAIIAc’est-à-dire le bénéfice avant intérêts, impôts ou taxes, a augmenté de 141 %, passant de 131 millions à 315 millions d’euros. AT&S a bénéficié des effets des taux de change, sans lesquels l’EBITDA n’aurait « que » augmenté de 83 %. Le bénéfice net était 224 millions d’euros.

Focus sur les puces de serveur

Au cours de l’exercice à venir, AT&S a l’intention de continuer à se concentrer sur le démarrage de la production des nouvelles capacités de l’usine III de Chongqing, ainsi que sur la poursuite des investissements en Malaisie et à Leoben. dans le zone de consommation voit Gerstenmayer atteindre actuellement un plateau. Cependant, le PDG d’AT&S voit toujours des opportunités de croissance dans le domaine mobile haut de gamme – en d’autres termes Appareils 5G – et avec des nouveaux Architectures de puces pour serveurs.

Voir aussi  Huawei ICT Day : comment les entreprises européennes devraient devenir plus connectées

Pour l’exercice 2022/23, la direction prévoit des investissements allant jusqu’à 1 milliard d’euros, où 150 millions d’euros sont estimés pour les investissements de base. La construction du centre de R&D à Leoben est dans les temps et la recherche d’employés progresse même plus vite que prévu.

L’approvisionnement en énergie est sécurisé

En raison de la guerre en Ukraine, l’entreprise s’est efforcée d’être la plus autonome possible dans ses source de courant être. « On peut passer du gaz au pétrole du jour au lendemain », précise le PDG. A long terme, bien sûr, des efforts sont faits pour passer aux énergies renouvelables. L’usine malaisienne de Kulim serait à environ 40% de réduction énergie solaire être pris en charge.